ARTICLES AVEC LE TAG : "psychothérapie existentielle"



A propos de l’émission de Yann Barthès, Quotidien, 10 mars 2021, quelques précisions d'Elisabeth Roudinesco
Psychanalyse · 14. avril 2021
"Dans cette émission, j’ai souligné quelque chose de très précis. Concernant les « transitions » d’enfants prépubères (de 8 ans et parfois moins), il existe une « épidémie » (une vogue) au sens où il y a eu une « épidémie » planétaire de personnalités multiples à la fin du XXème siècle chez les femmes. Ce n’est pas une « maladie » mais un phénomène bien connu d’identification collective. Il y a eu ensuite une « épidémie » de même nature avec des cas d’enfants dits « hyperactifs »...

Psychanalyse · 02. octobre 2020
4 ENJEUX DE LA PSYCHOTHÉRAPIE / ANALYSE EXISTENTIELLE : La mort. La liberté. L’isolement fondamental; L’absence de sens. Irvin Yalom Nous sommes tous, naturellement portés, amenés à nous réaliser, à moins que des circonstances extrêmement défavorables nous poussent à privilégier la sécurité plutôt que la croissance et la maturité et à adopter une « motivation défensive » plutôt qu’une « motivation de croissance ». A. Maslow

Se déconfiner la tête · 13. septembre 2020
Sigmund Freud a dit « Une analyse se termine quand l’analyste et le patient cessent de se rencontrer l’un l’autre pour des séances ». Il suggère qu’on ne peut pas analyser la fin mais que certains critères peuvent nous aider à la déterminer : « Le premier critère déterminant qu’une analyse se termine est que le patient ne doit plus souffrir de ses symptômes et doit avoir dominé ses anxiétés et ses inhibitions ». Le deuxième critère...

Psychanalyse · 22. août 2020
« La demande et le désir de guérir n’est pas celle d’un client qui vient chercher une baguette de pain et qui n’attend rien d’autre si ce n’est qu’on la lui donne avec un éventuel sourire en prime. Elle n’est pas non plus celle adressée à un médecin qui rédige une ordonnance ou a un pharmacien qui en fournit les prescriptions. Le client, impliqué dans sa demande va devoir changer quelque chose à ses habitudes de penser, sentir ou agir s'il vent conquérir ce qu'il souhaite et guérir...

Thérapies brèves · 21. mai 2020
« Ce curieux paradoxe qui fait que c’est au moment où je m’accepte tel que je suis que je deviens capable de changer... Nous ne saurions changer, ni nous écarter de ce que nous sommes, tant que nous n’acceptons pas profondément ce que nous sommes. C’est alors que le changement se produit, presque à notre insu ». Carl Rogers