· 

Phobie sociale ? Peur du jugement des autres ? Et si nous faisions "comme si"...

Nous sommes tous amenés à un moment ou un autre à être en interaction, que ce soit en réunion de travail ou familiale, en soirée ou tout simplement lorsque nous allons faire nos courses ou attendons dans une file.

Nous pouvons alors nous inquiéter de ce que les autres vont penser de nous.

Lorsque nous avons peur des autres, tout se passe comme si nous leur prêtions des facultés extraordinaires comme par exemple, la faculté de lire en nous pour découvrir nous secrets honteux et inavoués, nos faiblesses et nos failles, nos zones d’ombres.

Nous pouvons aussi avoir peur d’être agressés, envahis ou tout simplement interpelés, nous pouvons avoir peur de ce que les autres vont penser de nous...

Lorsque nous expérimentons ce type de dynamique, nous sommes dans ce que nous pouvons appeler des logiques de croyances

Nous sommes alors comme prisonniers de ces logiques qui viennent nous parasiter.

Je ne vous cacherais pas que les logiques de croyances sont particulièrement difficiles à déloger. D’autant plus que les émotions qui s’y attachent sont souvent particulièrement intenses.

Et si nous expérimentions quelque chose de nouveau et de bon pour nous ?

Voici ce que je vous propose d’expérimenter :

A partir d’aujourd’hui, dès que vous vous sentirez mal à l’aise dans l’une ou l’autre de ces situations, prenez juste un instant pour vous questionner de cette façon :

«Que ferais-je si j’étais persuadé(e) que les autres n’ont aucune intention malveillante à mon égard, ou ne se moqueront pas de moi ou ne me trouveront pas idiot(e) ou bizarre, etc,? »

Attention, je ne vous demande pas de le faire, mais juste d’y penser, de vous questionner et de vous apporter des réponses concrètes à ces questions.

Vous avez un manager dont vous ne savez pas s’il vous apprécie et imaginez, évidemment, que c’est tout l’inverse ?

Que feriez-vous d’autre que ce que vous faites d’ordinaire, lorsque vous y pensez, si vous étiez persuadé(e) que votre manager vous apprécie et serait même prêt à vous promouvoir ?

Pas facile ?

Attendez, je n’ai pas encore joué mon va tout !

Si décidemment, vous n’y arrivez pas, si vous êtes persuadé(e) que par exemple telle ou telle autre ne vous aime pas ou vous trouve stupide, et que vous préférez éviter les situations dans lesquelles vous devriez vous y confronter, et passez une grande partie de votre temps à vous cacher, à essayer d’échapper à la fatalité ou pire, à votre destin, faites-ce petit exercice facile :

Imaginez, chaque jour, que vous ne pourrez jamais changer cela (votre chef ne vous aimera jamais, il vous trouvera toujours stupide, vous n’aurez jamais cette promo, votre mari/femme mâche la bouche ouverte exprès pour vous contrarier, etc. C'est comme ça ! Ca durera le temps que ça durera ! 

Vous savez donc, que vos efforts sont vains.

Demandez-vous « Comment organiserais-je ma vie ? Que ferais-je de différent si j’étais convaincu que, jamais, il/elle ne changera (par exemple) ?

Comment organiseriez-vous votre vie ?

Que feriez-vous de différent si vous étiez convaincu(e) que votre belle-mère ne vous aime pas et que vous ne pourrez jamais changer cela ?

Écrire commentaire

Commentaires: 0