EMDR IMO BOUGER LES YEUX POUR GUERIR ?

IMO EMDR MOUVEMENTS OCULAIRES

C'est le pari qu'ont gagné Francine Shapiro, Thérapeute comportementale et Danie Beaulieu, Docteur en Psychologie. Et comme toute bonne recette de cuisine, cette découverte s'est faite par le plus grand des hasards...

 

L’IMO et l'EMDR sont des protocoles de thérapie brève récents qui, grâce aux mouvements des yeux, permettent de dénouer rapidement des symptômes liés au passé.

 

Leur remarquable efficacité a notamment été démontrée, à l'origine, dans le traitement des états de Stress Post Traumatique. On l'utilise de façon plus élargie aujourd'hui, dans la résolution d'une multitudes de problèmes tels phobies, stress, anxiété, dépression, attaques de panique, etc.

 

AU MOINS 10 indications pour l'IMO

  1. Souvenirs douloureux, négatifs et récurrents,
  2. Phobies,
  3. Anxiété,
  4. Trac,
  5. Deuils,
  6. Troubles alimentaires,
  7. Addictions,
  8. Chocs émotionnels,
  9. Préparation d'examens, etc.

Qu’il s’agisse de souvenirs reliés à un crime, à des événements difficiles au travail ou dans l’enfance, à un incendie, un désastre naturel, un décès, une maladie ou chirurgie, à des abus physiques, psychologiques ou sexuels ou encore si vous avez été témoin d’actes marquants, IMO peut vous aider.

 

l'imo, l'emdr solutions globales et efficaces aux souffrances des personnes traumatisées

IMO EMDR MOUVEMENTS OCULAIRES

Un traitement dont la rapidité honore le plein potentiel d’autoguérison de l’être humain.

L'IMO (Intégration par les Mouvements Oculaires) utilise les mouvements oculaires pour accéder à vos ressources inconscientes. Notre nature exploite déjà ces mouvements, la nuit, pour intégrer les informations enregistrées pendant le jour. Les mouvements oculaires diurnes nous informent sur le type d'information auquel le cerveau accède ; selon qu'une personne regarde sur le côté, vers le haut ou a "le fixe", vous savez intuitivement si vous avez son attention ou non.

 

Les mouvements oculaires sont donc directement reliés au fonctionnement du cerveau et peuvent servir d'intermédiaire pour réactiver les ressources multisensorielles qui ont été court-circuitées lors d'une situation difficile. Les résultats sont non seulement épatants, ils sont totalement générés par vous et donc parfaitement en équilibre avec vous-même.

 

 

offrez-vous le privilège de découvrir cette technique neurothérapeutique d'avant-garde

Pour régler un problème dont l'origine est cérébrale, il faut adopter une approche qui s'adresse directement au cerveau. La neurothérapie vise à dialoguer avec le cerveau par l'intermédiaire du système nerveux périphérique. Elle s'appuie sur les fonctions sensorielles et motrices. Elle permet de "rebrancher" le cerveau en stimulant les fonctions cérébrales. Prendre le problème à la source est le meilleur moyen de le régler !

 

L'approche IMO va stimuler le processus naturel d'auto-guérison. Elle s'intègre dans un plan thérapeutique, dont elle augmente l'efficacité, et ce d'autant plus qu'elle est pratiquée par un thérapeute, clinicien expérimenté.

 

L'intégration par les mouvements oculaires est une thérapie où le patient, guidé par le praticien, effectue des mouvements avec les yeux afin de traiter des traumatismes psychologiques et les blocages qui s’en suivent.

 

Cette pratique permet d'activer les réseaux neurologiques inconscients. Au lieu de s’en tenir à un échange verbal à long terme, à l’instar des thérapies traditionnelles cognitives, le patient refait l'expérience de son traumatisme initial, avec tous les souvenirs multisensoriels associés, et peut l'intégrer à son vécu.

 

Au premier regard, cette technique paraît d'une simplicité surprenante, mais elle s'appuie sur un protocole précis et rigoureux.

 

Dans ce cadre bien défini, patient et thérapeute bénéficient d'une grande liberté où peuvent s'exprimer lâcher-prise et confiance, activant le processus d'autoguérison.

 

Déroulement d'une consultation

Après avoir fait une solide évaluation, le praticien vous aidera à reprendre contact avec l’événement traumatisant que vous avez connu en vous demandant de le décrire sur tous les plans (sensations, images, pensées, odeurs, sons, etc.).

 

Par la suite, il guidera vos yeux, avec ses doigts ou un objet, à travers différents mouvements oculaires relativement lents.

 

En tout 21 mouvements différents sont utilisés et le praticien pratique toute la série 2 à 3 fois pendant une session.

 

Il est important que vous guidiez votre thérapeute pour qu’il exécute les mouvements selon une vitesse, une distance et un cadre avec lequel vous êtes totalement confortable.

 

Donc, si les mouvements ne sont pas assez longs ou trop rapides, le traitement ne donnera pas de bons résultats. Vous êtes le seul à savoir la vitesse et la distance qui vous convient. Le thérapeute ne peut que vous offrir des choix.

 

À chaque mouvement, vous retrouverez des informations parfois déjà connues mais peut-être aussi certaines dont vous ne vous rappeliez plus.

 

Ce qui surprend le plus les patients d’IMO, ce sont les informations corporelles qui émergent. Le patient ne peut alors plus ignorer le ressenti qui avait été court-circuité lors de l’enregistrement.

 

Le fait de libérer ces informations fait en sorte que le client ressent un grand bien-être et développe une meilleure connaissance de lui-même.

 

Après un traitement IMO, plusieurs patients affirment enfin comprendre pourquoi ils ont eu autant de difficultés sur leur parcours et retrouvent un désir de s’engager pleinement et de reprendre leur vie en main. Les bénéfices sont également notés dans et par l’entourage de l’individu. Les relations sont souvent améliorées et clarifiées.

 

Plusieurs ressentent aussi des améliorations importantes sur leur santé, leur qualité de sommeil, leur niveau d’énergie et leur estime personnelle. La majorité utilise l’expression : « je me sens libéré » pour décrire les résultats de l’IMO.

 

Que se passe-t-il après une première consultation en IMO ?

Le traitement se poursuit après la rencontre avec votre praticien, particulièrement dans les 48 à 72 heures qui suivent.

 

En d’autres termes, il est normal de revoir des bribes de la scène du trauma et de revivre des émotions qui y sont reliés.

 

Certaines personnes vont avoir une nuit agitée suite au IMO alors que d’autres vont profiter d’un sommeil particulièrement récupérateur.

 

Il est fréquent que le patient décide spontanément de faire des choses qu’il avait cessé de faire suite au trauma.

 

Par exemple le fait de ne jamais aller en ville aux heures de pointe suite à un accident ; spontanément, suite à 'lIMO, la personne peut se retrouver en ville, tout à fait détendu malgré l’achalandage, et que ce soit quelqu’un d’autre qui lui fasse remarquer.

Suivi

Si le trauma est simple, il pourra suffire d’une séance pour l’intégrer.

S’il est complexe, 5 à 7 séances peuvent être utiles pour intégrer l’ensemble de l’expérience.

Quoi qu’il en soit, vous serez invité(e), après la séance, à vous remettre en contact dans les 72 heures, avec votre thérapeute, pour échanger sur votre vécu. Qu’est-ce qui bouge ?