Supervision professionnels de santé et relation d'aide

Analyse des Pratiques

"Développe en toi l'indépendance, à tout moment, avec bienveillance, simplicité et modestie." Marc Aurèle." Marc Aurèle

 

La supervision ou analyse de votre pratique, vous est destinée si vous êtes, d’une façon générale, psy-, coach, professionnel de santé ou dans un métier relationnel (Ressources Humaines, Enseignants, magistrats, membres des forces de Police, Avocats, etc) et confronté à la difficulté de gérer vos relations avec vos patients, clients, collaborateurs, dans votre domaine.

Elle vous permet également de sortir de la solitude de votre pratique qui peut parfois être chargée en émotions et réactiver des souffrances personnelles.

 

Rôle du superviseur

 • Etre à l’écoute de ce que vous ne voyez pas et n’entendez pas dans vos interventions,
• Faciliter votre questionnement autour des "cas" qui sont les vôtres.

 

Tout travail de supervision vous permet de mettre à jour « les angles morts » dans votre perception et compréhension des personnes que vous accompagnez et cela, pour leur bénéfice et celui de votre démarche.

Dans cette perspective, le superviseur ne se positionne ni comme un coach, ni comme un psy. Son intervention se situe plus dans le champ du processus que dans celui du contenu.

La fonction essentielle de la supervision est d’instaurer un espace-temps, un lieu autres, bien distincts du temps de votre pratique et de votre relation avec votre patient/client.
Elle favorise la régulation des phénomènes imaginaires qui ne manquent pas de se produire dans la relation entre vous et l’autre. Elle vous invite à vous interroger par l’intermédiaire de votre superviseur sur la présence et les effets qu’induisent les collusions imaginaires.
Elle devient alors un lieu de cristallisation des phénomènes et processus engagés dans l’accompagnement, dont vous pouvez prendre pleinement la mesure et conserver la distance indispensable dans la relation qui vous implique avec votre patient/client.
Transfert et contre-transfert dans la relation d’aide
En vous appuyant sur votre superviseur, vous allez repérer les phénomènes de transfert chez l’autre, à votre endroit. C’est dans sa parole que se manifeste le transfert. La supervision favorise votre travail sur sa parole, son discours.

Le travail de supervision est, pour vous, l’opportunité de vous interroger sur votre contre-transfert, autrement dit sur vos réactions, vos sentiments, vos émotions vécues par rapport à l’autre. Ce travail d’élaboration autour du contre-transfert est une garantie que vous vous donnez et que vous donnez à la personne que vous accompagnez, d’éviter de projeter vos propres contenus, préjugés, convictions de tous ordres sur sa personne.

C’est dans « l’après-coup » qu’offre le temps de supervision que vous avez cette occasion de rejouer le film d’une séance/rencontre, penser, interroger ou repenser votre pratique et analyser les différentes options qui s’offrent à vous. Avec l’aide de votre superviseur, qui dans certains cas, peut vous apporter un éclairage et des éléments nouveaux…

La supervision vous sécurise et sécurise les personnes que vous accompagnez. Elle assoie votre positionnement éthique et professionnel.