L'analyse existentielle, une relation authentique...
15/9/2020

La psychologie existentielle, une relation authentique...

La psychothérapie existentialiste, explorée par des figures emblématiques telles que Rollo May, représente un domaine crucial de la psychologie moderne. Elle attire l'attention des psychologues, psychanalystes, psychothérapeutes et psychiatres pour sa manière unique de concevoir l'existence humaine. Cette approche se concentre sur l'expérience subjective de l'individu, analysant les aspects de la psychanalyse, la liberté, le choix et l'authenticité dans la construction du soi. Elle invite à une introspection profonde pour comprendre le sens de la vie et la nature de l'être humain.

La faculté d'être en relation avec soi-même est essentielle

Pour Rollo May, psychologue et psychothérapeute existentialiste, le grand problème de l'Homme n'est pas de faillir, tomber, se tromper ou pêcher, mais de rejeter la faute sur autrui sans assumer ses erreurs ou s'assumer soi-même avec lucidité. Les psychanalystes soulignent également l'importance de cette auto-réflexion.

L'homme doit regarder en soi et pour soi le sens de sa vie et décider que lui-même ou la vie n'ont aucun sens. Cette notion rejoint les principes fondamentaux de la psychanalyse et de la psychothérapie, où la prise de décisions est souvent une source d'insécurité. Nous ne prenons pas de décisions car décider nous insécurise un peu plus encore. Nous avons peur de choisir car choisir engendre la perte de ce à quoi nous renonçons. Pour éviter l'angoisse liée à la vie, à être au monde, certains renoncent à être, en sortant de la vie, en ne vivant pas leur vie. Les psychiatres reconnaissent cette fuite comme une forme d'évitement pathologique.

C'est en acceptant sa mortalité que l'Homme récupère le sens de sa vie. "Un homme vrai c'est celui qui respire quand il respire, qui mange quand il mange, qui dort quand il dort, qui regarde quand il regarde, qui touche quand il touche..." disait Jacques Mayol.

Cette idée est centrale dans la psychologie existentialiste.

Pour les existentialistes, parmi lesquels on retrouve des psychanalystes et psychothérapeutes, la vie est un mouvement entre ce qui a été et ce qui est en train de devenir. L'angoisse peut être tout simplement de savoir qu'on est mortel et que c'est inévitable. Regarder quelque chose, c'est choisir de porter son regard sur un objet et donc, ipso facto, de le détourner des autres objets. Dire oui, c'est dire non à autre chose. Le choix, le conflit, la décision, la volonté sont l'essence de la conscience.

Qu'est-ce que l'existentialisme ?

L'existentialisme, terme souvent discuté en psychologie et en psychanalyse, vient du latin existere et signifie ressortir, émerger. Être Homme en tant qu'être au monde constitue le fondement de la thérapie existentielle "Être qui existe".

La faculté d'être en relation avec soi-même est essentielle car elle fonde le monde réel autour de nous.

C'est une prise de conscience de ce que signifie chaque chose dans le monde, pour moi. Kierkegaard, souvent cité par les psychologues et psychanalystes, a dit "Le soi c'est ce qui est en train de devenir : un étant toujours en train d'émerger et de devenir quelque chose". Les événements déterminants du passé prennent leur signification dans la mesure où nous en faisons usage dans le présent et le futur.

L'analyse existentielle, une relation authentique

Lorsqu'une personne se présente dans le cabinet d'un psychothérapeute ou d'un psychiatre, il est nécessaire de connaître ses pulsions et mécanismes agissant dans son comportement, son mode de relations interpersonnelles, sa condition sociale, la signification de ses gestes, etc. Notre expérience est à revoir lorsque nous sommes face à cette personne.

Nous devons nous défaire de toutes les idées que nous nous sommes fait pour, nu de tout préjugé, laisser notre expérience subjective, dans l'ici et maintenant, donner une nouvelle forme à notre savoir. Dans la psychothérapie existentielle, les dynamismes psychologiques prennent toujours leur signification dans la signification existentielle de la vie immédiate.

La relation de thérapeute à patient est vécue comme une relation réelle.

Le thérapeute est un être humain concerné qui se donne en tant qu'être humain réel dont la fonction est d'être un pont entre le malade isolé et le monde. Un être humain n'est pas un objet à analyser. C'est une expression existentielle de la réalité qui, en tant qu'être, est toujours un étant.

Le malade n'a pas besoin d'une explication, il a besoin d'une relation authentique.

Extrait de "Le désir d'être" Rollo May.

Le Cabinet de psychanalyse et psychologie PsyCoach à Versailles, localisé près du Chesnay, propose une approche de psychothérapie intégrative qui s'inspire, entre autres, des enseignements de François Roustang. Ce cabinet se spécialise dans l'utilisation combinée de la psychanalyse et de la psychologie existentielle pour aider les individus à affronter et surmonter leurs difficultés psychologiques. En adoptant cette méthode, le cabinet vise à encourager ses patients à parvenir à une meilleure compréhension d'eux-mêmes et à initier des changements significatifs et positifs dans leur vie.

Vous pourriez être intéressé(e) par...

Nos derniers articles sur ce sujet ou un autre