Thérapies de couple

Quand le couple vit une crise, quand chacun reproche à l'autre d'être la cause de sa souffrance et se ressent comme une victime, il ne faut plus faire l'économie d'une prise en charge par un psychothérapeute. Parfois, seuls quelques entretiens suffisent à améliorer nettement le vécu de chacun au sein du couple.

 

S'il est vrai qu'il y a toujours des hauts et des bas dans un couple, il arrive un moment où le dialogue ne semble plus possible. Ce n'est pas une simple crise passagère, mais un vrai problème de fond où aucun des protagonistes ne croit plus en la possibilité d'une amélioration, d'une évolution de la situation. Chacun se sent incompris, délaissé, jugé, abandonné.

 

Le but de la thérapie de couple n'est pas de déterminer qui a tort ou raison, car les torts sont la majorité du temps partagés ; mais plutôt de permettre à la communication de reprendre. Le thérapeute propose à chacun de s'exprimer, de dire ses insatisfactions par rapport à la relation et non par rapport à l'autre en tant que personne. Il fait ressortir les incohérences dans les attentes des partenaires et amène les individus à accepter, voire comprendre l'autre, de manière à faire émerger des compromis. On sort du règlement de compte destructeur, pour entrer dans un processus constructif et collaboratif.

 

Lors de la première consultation, chacun explique clairement ce qui l'amène. Le but est de trouver un objectif commun sur lequel travailler dans une véritable collaboration. Par exemple : retrouver un dialogue au sein du couple, améliorer l'entente, retrouver une sexualité satisfaisante, aménager une séparation.

 

Actuellement, de plus en plus de jeunes couples (comprenez couples récemment créés et non d'âge jeune) s'aimant et heureux ensemble, viennent consulter dans un but préventif. Ils font cette démarche pour améliorer une situation qui n'est pas dramatique, mais qu'ils souhaitent meilleure.